COUDRE UN KIMONO : LE PAS A PAS

Mon apprentissage de la couture avance : les coussins je maîtrise, maintenant place à la couture de vêtement ! Enfin ! Car la finalité est la, me créer des pièces uniques ! 🙂

Je commence donc par un kimono qui me semble être une pièce facile !

La première étapes fut de regarder quelques tutos sur Youtube pour trouver des mesures, des idées etc. J’ai choisi de faire un kimono simple, avec forme de T avec double bordure pour lui donner de la tenue.

Pour la tenue, je choisis un tissu que m’a donné ma belle maman pour que je puisse m’entraîner. Dommage, il n’est pas fleuri mais sera tout de même parfait pour une première !

1. Si comme moi tu n’as pas de papier de soie, tu vas donc galérer, tu peux le faire avec des feuilles A3 classique que tu as assembles.

2. Les dimensions que j’ai réalisé sont :

image (1)

P1060346

3. Une fois le patron réalisé, tu l’épingle à ton tissu et tu coupes ton tissu.

4. Les trois grandes pièces assemblées (ou 4 parce que moi faute de grand tissu, j’en ai fait  4), tu les épingles ensembles puis tu couds avec un point large avec du faux fil (qui se casse très facilement!)

P1060350

5. Tu couds les 4 éléments entre eux et tu finis au point zigzag pour éviter que le tissu s’effiloche

 

6. Une fois le tout assemblée, place aux manches. Pour que le kimono est plus de tenu j’ai choisi de rajouter un bande de tissu aux extrémités des manches, sur l’ouverture du kimono (de l’encolure jusqu’en bas) et sur le bas du kimono.

7. J’ai choisi de faire des bandes de 15 cm de larguer soit 7.5 cm une fois replié. A faire selon la longueur des kimono soit pour les manches 35 cm, pour l’encolure 180 cm et pour le bas je l’ai fait en trois partie de  30 , 72 et 30 .

8. Je les couds aux extrémités de mon kimono est préparant au préalable un petit ourlet d’environ 1cm que je fixe au fer à repasser. Je les assemble à l’aide d’épingles et les fixes au faux fil avant de les coudre en machine.

P1060361

9. Je vérifie que toutes les coutures intérieures ont bien été surfilées et que le kimono est OK pour des années d’utilisation et des dizaines et des dizaines de passage en machine !

10. Ça y est, on peut enfiler fièrement son kimono !

20150616_215220

ASTUCE DE LA FIN:

Régulièrement, vu que le tissu est très fluide et léger, il faut le repasser. Ça aide également à faire les ourlets.

P1060351

Prochain essai: des pochettes en simili cuir ! (Ah bin oui, pas en cuir, c’est la peau des animaux, on touche pas à ça par chez nous !)

A vos aiguilles !

O.

4 commentaires sur « COUDRE UN KIMONO : LE PAS A PAS »

  1. Bonjour, un conseil, pour reporter les patrons il faut utiliser du papier kraft en grande largeur ils font 1m de large ou plus, ils sont vendus en rouleau, bonne continuation, bonne couture

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s