La réserve citoyenne, Kesako ?

Un sujet un peu plus sérieux aujourd’hui puisqu’on va parler d’éducation, de cette nouvelle génération qui peine à être bien forméé !

Une réserve citoyenne vient d’être créée à l’initiative de notre gouvernement et notamment de notre ministre d’éducation nationale (Je ne fais pas la de la politique mais obligée de remettre un peu les choses dans leur contexte).

 la reserve citoyenne

Mais qu’est ce que c’est ? 

Une initiative afin de permettre à des personnes extérieures de l’éducation nationale d’intervenir dans les classes (maternelle – primaire – collège – lycée) afin de leur parler de leurs expériences professionnelles ou leurs parcours associatifs. Cela se fait deja, policiers, association de lutte contre le sida etc, ce concept cherche juste à étendre ce procédé à des personnes lambdas qui auraient une histoire intéressante.

Cela permet aux élèves de mieux se projeter dans la vie professionnelle avec des témoignages concrets, d’avoir des cours d’éducation civique un peu plus fournis que ceux que j’avais (et qui servaient généralement à rattraper notre retour dans les autres matières…) mais aussi de découvrir des choses qui ne sont pas dans leur programme comme une initiation au droit, à la prévention routière, de l’histoire avec des témoignages concret, une initiation à l’art etc

 

Que faut-il faire si tu veux intervenir dans les classes ?

Si tu penses avoir une expérience professionnelle significative ou une expérience dans le domaine associatif, que tu penses cela peut être utile pour les jeunes générations, tu peux postuler pour faire partie de la réserve citoyenne sur le site :

http://www.education.gouv.fr/pid32003/la-reserve-citoyenne.html

Après avoir envoyé ton CV et ta lettre de motivation, tu seras recontacté dans les deux mois pour valider ou non ta candidature en tant que réserve citoyenne et peut être devenir intervenant pour ta ville/région (selon ce que tu décides).

A savoir : Un intervenant sera toujours encadré du personnel éducatif et ne sera jamais seul avec les élèves. Pas de risque de divaguer !

 

Pourquoi j’aime ce principe ? 

J’ai été agréable surprise en découvrant ce dispositif car pour moi ce ne peut être que bénéfique :

– Pour l’histoire par exemple, rien de mieux qu’un témoignage pour comprendre un événement. Surtout que les programmes scolaires évoquent que trop rapide l’histoire récente du monde à mon gout ! On sort de l’école en ne comprenant pas grand chose de la guerre du pacifique, de la guerre du Vietnam, des génocides du 21 ème siècle etc et c’est bien dommage car c’est aussi ça notre histoire et pas seulement le règne de Charlemagne et de Louis XIV !

On a la chance d’avoir encore des témoignages de personnes ayant vécu la seconde guerre mondiale. Quelle chance de pouvoir apprendre en écoutant le récit d’une vie ! Ma mamie par exemple m’a raconté des histoires sur cette guerre notamment sur mon arrière grand père et son fils, résistant pendant la guerre. Rien de tel qu’une histoire vraie pour te donner envie d’en savoir plus !

D’ailleurs mon cousin a écrit un livre sur la vie de mon arrière grand père, résistante français, je te  laisse le lien !

– Parce que le milieu associatif est trop éloigné du système scolaire français ! Etre bénévole d’une association, faire de l’humanitaire t’enseigne des choses de la vie que tu ne verras jamais sur le banc de l’école. C’est dommage qu’en France, il n’y est une valorisation du statut de Bénévole avec un système de point en plus par exemple comme c’est le cas au Etats Unis.

Si nous présentions les actions associatives plus jeunes à nos enfants, en les sensibilisant plus tôt à la protection de l’environnement, à la tolérance, ils deviendraient de meilleurs adultes !

– Parce que la richesse se fait dans la diversité ! Un professeur peut être très compétent, il ne maîtrisera jamais toute sa matière. J’aurai aimé avoir la possibilité de parler à un écrivain en cours de français, à un anglais pour qu’il me parle de son pays à mon cours d’anglais, à un juriste avant que je me lance dans des études de droit désastreuses ^^ !

– Pour intéresser les élèves qui décrochent en classe / qui s’ennuient ! Rien de tel qu’un rythme différent, plus d’interaction ou une histoire racontée pour intéresser un enfant qui n’aimerait pas l’école.

Je voulais te faire découvrir ce nouveau dispositif car trop méconnu à mon gout et c’est bien dommage car il a de l’avenir et j’espère qu’il sera gardé !

Je finis ce post avec la vidéo diffusée par l’éducation nationale pour la réserve citoyenne :

O.

Publicités

2 commentaires sur « La réserve citoyenne, Kesako ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s